Login

La barre de direction

Posted in Le bateau

La barre de direction est un vérin hydraulique, avec une électro-pompe pour la double commande (hydraulique par la barre et électrique par le joystick). Dès les premiers voyages du Yakacémé (de nord à Douai au sud à Montauban, il y a trois ans), nous avons eu des problèmes : fuites du liquide hydraulique, retournement de barre, etc. De réparations en améliorations, on finit par avoir quelque chose de joli et fiable (enfin, plus fiable que joli quand même)..

L'une des principales difficultés réside dans les fins de course électriques ; ce sont pourtant de solides interrupteurs Télémécanique, comme on en faisait dans le temps..

Et voici l'électro-pompe, ici démontée :

Mais la pression appliquée sur le capteur a finit par entamer le bord du bouton poussoir, ce qui fait qu'il ne se remet plus en place après avoir été pressé. Résultat, l'électro-pompe pense être en fin de course et refuse de se mettre en route dans le sens du capteur, ce qui nous fait tourner indéfiniment dans la même direction. Or ce n'est pas très pratique, disons-le tout net.. Premier gros changement donc pour l'interrupteur incriminé, qui est remplacé par un autre interrupteur à pivot, plus fiable. L'autre interrupteur (sur l'autre bout du vérin double-tige) se porte plutôt bien pour l'instant, nous le changerons lorsque nous trouverons un interrupteur fiable et pas trop cher..

 

De plus, la rotule entre la tige du vérin et l'axe du gouvernail était lâche par construction ; et comme le vérin n'est pas très bien aligné des forces perpendiculaires s'appliquent sur la tige du vérin, ce qui finit par abîmer les joints. Du coup, nous avons soudé une deuxième languette en-dessous de la première pour prendre la rotule en sandwich. Cela a pour effet d'éviter l'ovalisation des trous de la rotule, et de supprimer les forces transverses.. Deuxième modification, il n'y avait pas de vase d'expansion au-dessus de la pompe (i.e. derrière la barre), mais un vulgaire tuyau de jardinage serré avec des colliers. Ca fuyait, ça dégorgeait sans cesse.. Du coup, on rajoute un joli vase d'expansion en inox, en agrandissant le trou initial pour avoir quelque chose de joli (bien sûr, il faut déplacer des voyants sur le tableau de bord car il n'y a pas assez de place..).

Et maintenant, ta-dam :